We give you the energy, you write the story

And the winners are…

Il y a quelques mois, nous vous demandions de partager avec nous vous histoires et vous avez été très nombreux à nous envoyer vos textes, vos photos, vos vidéos. Des histoires drôles, des histoires tristes, des histoires de tous les jours, des histoires exceptionnelles.

Comment les départager ? Comment juger ? Sur quels critères ? Le sujet ? Le style rédactionnel ? Le temps qu’on y a passé ? La spontanéité ? Qu’est-ce qui fait qu’une histoire a plus de valeur qu’une autre ? Elles étaient toutes formidables…

Merci à tous les participants d’avoir partagé un moment de leur vie avec nous.

Félicitations aux heureux gagnants !

1er prix : Nouvel An 2019-2020 en Laponie
Dina Nimax

2ème prix : Weekend d’aventures à l’Area 47
Xin Yuan

3ème prix : Baptême de l’air en montgolfière
Gilles Schumacher

Une 4ème histoire s’est également démarquée. Une histoire qui nous a profondément ému. Une histoire qui nous a donné envie de nous engager. De faire bouger les choses. De changer le monde. C’est pourquoi un prix spécial « coup de cœur » a été attribué à Alice Zogo.

 

Nous vous invitons à redécouvrir leurs histoires. Laissez-les vous inspirer…

Cliquez ici pour l’histoire „Mäi Papp a säin Elektro-Fimmel“ par Dina Nimax


Une jeunesse éternelle.

C’est ici, au Luxembourg, que j’ai grandi. Mon enfance a été bercée par l’odeur du gâteau qui cuit dans le four, les lendemains de Noëls passés à s’amuser avec des jouets faisant toujours beaucoup de musique, et les douches chaudes après les cours de danse. Plus tard, j’ai connu les soirées animées, la musique moderne, les boules à facettes et les journées d’hiver passées à dévorer mes livres préférées sous l’éclat orangé de ma lampe de chevet. Puis la vie d’étudiante a débuté, ses retours de fin de semaine pour laver son linge, manger un bon repas préparé avec amour par ses parents et raconter les copains et les cours à sa meilleure amie autour d’un bon verre. Et puis est venue la rencontre, si improbable et pourtant évidente. Elle a fait du moi un nous, et nous a donné un nouveau foyer, un nouveau cocon, une nouvelle bulle heureuse. Et puis voilà, on est aujourd’hui. Comme la vie, comme l’amour reçu, comme une famille soudée, comme une bonne bouteille, rendons-nous compte de la chance d’avoir de l’énergie. Observons, préservons et apprécions notre chance.

Xin Yuan


Ma Moto-Electro

J’aime le mouvement, la mobilité liée au plaisir – j’aime la moto. Un soir d’été au Belval-Plaza, bien installé sous les néons de mon café branché, j’ai eu une vision étincelante en observant les reflets multicolores des cubes de lumière sur les chromes de ma « pétrolette » que j’ai sentie déjà désuète… Et si ma prochaine était une moto tout-électrique ? Quel silence, quelle douceur, quelle puissance linéaire à mon poignet! Durant une étincelle d’instant je la vois se recharger d’énergie par induction sous ces tourelles verdoyantes… Ah, qu’elle est électrifiante ma future machine de mes rêves!

Gilles Schumacher


Je suis née au Cameroun et je suis arrivée en Europe à l’âge de 11 ans. Malgré mon jeune âge, je pouvais déjà constater à quel point l’accès à l’électricité change la vie… Le Cameroun est l’un des pays d’Afrique central, qui reste à la traine en ce qui concerne l’accès à l’électricité. Quand j’y habitais, plus de 60% de la population vivait sans électricité. Étant donné que nous vivons dans la capitale (Yaoundé), ma famille et moi avions quand même accès à l’électricité, mais le plus gros problème ici était le nombre de coupures d’électricité que nous pouvions avoir par semaine… Sans exagérer, nous pouvions avoir entre 5 et 6 coupures qui duraient 2h minimum. Par conséquent, il fallait toujours avoir une petite lampe ou une bougie pas dans la maison… Bien évidemment, pour étudier ou de distraire sans électricité, c’était très compliqué. En arrivant en Europe, j’ai pu constater à quel point l’électricité facilite et change la vie, car ma famille et moi y avions facilement accès. Pour moi l’accès facile à l’électricité est vraiment primordial pour le fonctionnement d’un pays car elle intervient dans tous les domaines de la vie. Malheureusement en Afrique, l’accès à l’électricité pour toutes les régions/populations, reste encore problème majeur.

Alice Zogo