Le choix d’un éclairage est souvent guidé en premier lieu par des critères esthétiques. Pourtant, un éclairage bien choisi permet aussi de faire des économies au quotidien, sans perdre en confort et en style.

Dans un logement, l’éclairage permet de moduler l’ambiance pour l’adapter aux fonctions propres à chaque pièce : lumière tamisée dans le salon ou les endroits dévolus à la détente, ou au contraire, lumière généreuse et directe dans une cuisine ou une salle de bains.

Mais avec l’évolution de la technologie, l’éclairage intérieur peut désormais aussi être un vecteur d’économies d’énergie. En plaçant les bons dispositifs aux bons endroits de votre habitation, vous pouvez en effet réduire votre consommation électrique tout en gagnant en confort au quotidien.

Optimisez l’apport en lumière naturelle pour faire des économies d’énergie

L’énergie la moins chère est toujours celle que l’on ne consomme pas. La première règle à suivre lorsqu’on souhaite réduire sa consommation électrique liée à l’éclairage est donc de tirer profit de la lumière naturelle.

Si vous avez décidé de construire ou d’effectuer une rénovation importante, il est opportun d’orienter les pièces de vie (salon, cuisine, salle à manger, bureau…) de façon à les exposer à la lumière naturelle aussi longtemps que possible au cours de la journée. Vous économiserez ainsi également sur votre énergie de chauffage !

Si vous habitez dans un logement déjà construit, vous pouvez optimiser l’apport en lumière naturelle en installant les pièces de vie, autant que possible, dans des endroits largement exposés à la lumière du jour. Évitez par ailleurs d’occulter les fenêtres avec des objets qui limiteront le passage de la lumière.

Bon à savoir

Le choix d’une couleur claire pour les murs de votre logement peut accentuer l’effet de la lumière naturelle, au contraire des coloris foncés, qui ont tendance à assombrir leur environnement. Pensez-y au moment de jeter votre dévolu sur une nouvelle peinture !

Déclinez l’éclairage en fonction de chaque pièce

Évidemment, on ne peut profiter de la lumière naturelle qu’en journée, et elle n’est donc pas suffisante pour éclairer votre logement en tout temps. L’éclairage artificiel a ainsi un rôle important à jouer dans l’ensemble de votre habitation.

On estime généralement que l’éclairage minimum dans une pièce doit être de 300 lux par mètre carré, un seuil qui sera atteint facilement en plaçant un plafonnier ou des spots avec des ampoules basse énergie dans chaque zone du logement.

Mais chaque pièce a une fonction spécifique et peut nécessiter un éclairage adapté, qui permettra de gagner en confort tout en réalisant des économies, notamment dans les pièces de vie :

  • dans la cuisine, le bon éclairage du plan de travail est essentiel : des spots encastrés équipés d’ampoules LED ou fluocompactes constituent une solution bien adaptée à ces besoins particuliers ;
  • dans la cuisine et le salon, un luminaire placé au-dessus des tables, avec des ampoules basse consommation de couleur chaude (jusqu’à 3300 k), permettra aux convives de voir correctement le contenu de leur assiette, sans être éblouis ;
  • au salon, les éclairages d’appoint (liseuses, etc.) doivent également être équipés d’ampoules basse énergie et/ou d’un variateur permettant de diminuer l’intensité lumineuse et donc d’économiser de l’énergie ;
  • dans le bureau, un plafonnier d’une intensité de 400 à 500 lux est indispensable, complété d’une lampe de bureau LED correctement orientée ;
  • dans la salle de bains, une lumière neutre (3300 à 5300 k) et directe produite par des ampoules LED est idéale.

Dans les autres pièces de la maison, les besoins en luminosité sont moins importants, ce qui permet de réduire plus encore sa consommation électrique :

  • dans les chambres, utilisez un luminaire d’une intensité de 200 lux, à compléter éventuellement de liseuses LED ;
  • dans le dressing, des spots LED vous offriront suffisamment de luminosité tout en limitant votre consommation ;
  • dans les lieux de passage

Vous pouvez également limiter la consommation d’énergie liée à l’éclairage extérieur :

  • utilisez des détecteurs de mouvement qui déclencheront l’éclairage lorsque vous approchez du garage ;
  • installez des lampes solaires le long d’un chemin d’accès à la maison ;
  • en été, des bougies peuvent également donner une ambiance chaleureuse à votre espace extérieur, sans rien consommer.

Le recours à ces éclairages peu énergivores et bien placés vous permettra facilement de réduire votre consommation électrique. De plus, vous n’aurez aucune difficulté à trouver sur le marché des dispositifs à la fois économes en énergie, et répondant à vos critères esthétiques. Vous pourrez donc conjuguer style, confort et économies d’énergie !

Le saviez-vous ?

Une intensité lumineuse de 300 lux par pièce est suffisante pour obtenir un confort suffisant ! Dans certaines pièces, des éclairages d’appoint, avec ampoules économiques, sont toutefois nécessaires.

Evaluez cet article.

Your page rank:

Menu