Et si vous optiez pour un système de chauffage écologique ?

Nous entrons dans l’hiver. Les températures extérieures avoisinent zéro degré. Au sein des habitations, l’installation de chauffage a été réactivée et consomme de l’énergie. Tous les systèmes ne se valent toutefois pas. Quels sont les systèmes de chauffage les plus écologiques ? Et est-ce qu’écologie rime avec économie ? 

C’est souvent lorsque vient le moment de rallumer ses radiateurs, afin d’affronter les rudesses de l’hiver, que l’on s’interroge sur l’efficacité de son installation de chauffage et sur ses impacts environnementaux.

Alors que les enjeux écologiques sont au cœur de l’actualité, que les prix de l’énergie fluctuent fortement en raison d’un marché sous tension, le moment est peut-être venu d’opérer un changement et d’opter pour un chauffage plus respectueux de l’environnement.

Réduire ses besoins énergétiques avant tout

Avant d’évoquer les différentes typologies d’installation de chauffage, il est important de préciser que l’énergie la moins chère (et la moins polluante) reste celle qui n’est pas consommée. Le premier enjeu, que l’on souhaite réduire son empreinte environnementale ou réaliser des économies financières, est de réduire sa consommation énergétique.

Baisser le thermostat d’un degré, par exemple, permet d’économiser jusqu’à 7 % sur sa facture énergétique globale pendant les périodes de chauffe. Renforcer la performance thermique de son habitation, en veillant à bien l’isoler, offre aussi des gains énergétiques substantiels. L’isolation de la toiture permet de réaliser jusqu’à 30 % d’économie sur le budget chauffage.

Au Luxembourg, il est possible de bénéficier d’aides financières pour mener à bien des projets de rénovation énergétique.

Quel système de chauffage écologique choisir ?

Si l’enjeu est de réduire l’empreinte environnementale de son installation de chauffage, les systèmes alimentés par les combustibles fossiles, comme le mazout ou le gaz naturel, sont à proscrire.

Le Luxembourg, à travers les aides à la rénovation énergétique proposées, encouragent d’ailleurs les projets de remplacement d’une chaudière au mazout ou au gaz par une installation fonctionnant aux énergies renouvelables.

La pompe à chaleur, un investissement écologique et économique

Une pompe à chaleur est un système de chauffage qui, au départ d’un léger apport en électricité, va puiser de l’énergie calorifique dans l’air extérieur (si l’on parle d’une pompe à chaleur air-eau) ou dans le sol (si elle est géothermique) en vue de chauffer l’eau circulant dans le circuit de chauffage domestique. C’est donc un système qui n’émet pas de gaz à effet de serre, pour peu que l’énergie nécessaire à son fonctionnement soit de l’électricité 100% renouvelable (comme celle que vous propose Enovos).

L’un des grands avantages de cette solution ? Elle n’implique pas de changer le circuit de chauffage. La pompe à chaleur se greffe assez aisément à l’existant. Elle ne nécessite pas non plus de stocker du combustible, contrairement au mazout.

Une pompe à chaleur, toutefois, représente un investissement plus ou moins important, selon vos besoins. Il faut compter un budget compris entre 15.000 et 25.000 euros pour une installation de qualité. Le montant de cet investissement peut être réduit grâce à l’obtention de primes. Ces installations, en outre, sont peu gourmandes en énergie. Considérant les économies qu’elles permettent de réaliser, l’investissement est rentabilisé en quelques années.

Bon à savoir

En 2017, le STATEC avait évalué la facture énergétique des ménages luxembourgeois. Selon le type de chauffage, elle s’élevait en moyenne à :

  • 1 693 € pour les ménages se chauffant au gaz naturel
  • 2 448 € pour les ménages se chauffant au mazout
  • 1 129 € pour les ménages se chauffant de manière 100% électrique

La pompe à chaleur couplée à une installation photovoltaïque

Si la pompe à chaleur a besoin d’un apport en électricité, celle-ci peut aussi directement provenir d’une installation photovoltaïque domestique. Les panneaux solaires, situés par exemple en toiture, pourront alimenter votre pompe à chaleur, en journée tout du moins, et contribueront à réduire un peu plus encore votre facture d’électricité. C’est ce qu’on appelle l’autoconsommation.

Et pourquoi pas des panneaux solaires thermiques ?

Les panneaux photovoltaïques transforment l’énergie solaire en électricité. A côté de ceux-ci, on peut aussi installer des panneaux solaires thermiques. Ce dispositif, grâce à ses capteurs, récupère l’énergie issue de la lumière pour la restituer sous la forme de chaleur. Celle-ci est récupérée et véhiculée à travers l’habitation grâce à un fluide caloporteur.

Ces systèmes de chauffage sont financièrement plus accessibles. Au Luxembourg, il est aussi possible de bénéficier d’aide pour leur installation.

Le bois, une source d’énergie sans cesse renouvelée

Utilisé le plus souvent comme une source de chauffage d’appoint, un poêle à pellets ou à bûches, est un système aussi écologique. Le bois est en effet une énergie renouvelable. Il reste en outre relativement bon marché. Le bois peut aussi être la source d’énergie principale du logement. Sur le marché, on voit ainsi se multiplier l’installation de chaudières à pellets, à granulés de bois ou à bûches, présentant de très bon rendements.

Des primes sont accessibles pour encourager les résidents à opter pour ce mode de chauffage respectueux de l’environnement. Le principal désavantage de ces installations réside dans la nécessité de disposer d’un espace de stockage plus ou moins grand.

Vous souhaitez en savoir plus sur les aides financières accessibles dans le cadre d’un projet de remplacement d’un système de chauffage ? Visitez le site enoprimes.

En résumé

Si vous souhaitez opter pour un système de chauffage écologique et économique, la pompe à chaleur se révèle être une bonne solution. Les chaudières à pellets, à granulés de bois ou à bûches sont également de bonnes alternatives, respectueuses de l’environnement et présentant un bon rendement.

Evaluez cet article.

Your page rank: