Une compensation réduite pour faire baisser les prix

Les prix de l’énergie ayant considérablement augmenté, l’État a introduit une nouvelle prime énergie. Mais il a également décidé de mettre en place des mesures permettant de limiter l’impact de cette hausse sur la facture du consommateur.

Le conflit en Ukraine, combiné à d’autres facteurs, a fait exploser le prix du gaz, de l’électricité et des combustibles fossiles au Luxembourg comme partout en Europe. Pour faire en sorte de limiter l’impact de ces hausses de prix sur le consommateur, l’État a introduit plusieurs aides, comme la prime énergie et le crédit d’impôt énergie.

Mais au-delà de ces aides financières, il a également été décidé d’agir sur le prix de l’énergie en lui-même. Considérant que certains éléments qui composent le prix de l’électricité sont imposés par l’État ou ses auxiliaires, celui-ci peut également avoir une influence sur ces éléments.

Le mécanimse de compensation, qu’est-ce que c’est ?

Au Luxembourg, certaines entreprises qui fournissent de l’électricité ont l’obligation de racheter de l’électricité produite à partir de sources renouvelables ou moyennant une cogénération à haut rendement.

Or, cette énergie est plus coûteuse que celle produite à partir d’autres sources (le nucléaire par exemple), et cette obligation entraîne donc un surcoût pour les fournisseurs qui y sont soumis… ce qui n’est pas le cas pour les autres fournisseurs.

Un mécanisme de compensation a donc été mis en place afin de limiter la concurrence désavantageuse existant entre les entreprises tenues de respecter cette obligation et les autres.

Réduire la participation des consommateurs au mécanisme de compensation

Ce sont les consommateurs qui assument la charge de cette compensation, à travers une fraction de leur facture d’électricité. Le montant de la contribution est fixé chaque année par l’ILR (Institut luxembourgeois de régulation) et varie en fonction de la consommation annuelle :

  • moins de 25.000 kWh/an (catégorie A) ;
  • plus de 25.000 kWh/an (catégorie B).

En 2021, la contribution s’élevait à 3,63 centimes/kWh pour la catégorie A et 1,21 centime/kWh pour la catégorie B. En 2022, l’État a décidé d’augmenter sa participation à cette contribution afin d’alléger la facture des consommateurs. La contribution des consommateurs ne s’élève donc plus qu’à 1,85 centime/kWh (catégorie A) et 0,72 centime/kWh (catégorie B).

Participation au mécanisme de compensation
20212022
Catégorie A3,63 centimes/kWh1,85 centime/kWh
Catégorie B1,21 centimes/kWh0,72 centime/kWh

Bon à savoir

L’État luxembourgeois a déjà fait savoir que le montant de la contribution au fonds de compensation pourrait encore être revu à la baisse dans les prochains mois, si les circonstances l’exigent. Si c’est le cas, un amendement législatif devra être réalisé.

En résumé
  • En plus des primes, l’État luxembourgeois a décidé de prendre des mesures pour réduire le montant de votre facture d’énergie.
  • La contribution au fonds de compensation renouvelable/cogénération sera ainsi réduite grâce à une plus importante intervention de l’État.

Evaluez cet article.

Your page rank: