Pour compenser le report de l’index, le gouvernement a introduit un crédit d’impôt énergie, qui sera activé à partir du mois d’août. Nous vous expliquons son fonctionnement.

Le conflit en Ukraine a contribué à accélérer une inflation qui avait déjà commencé à se faire sentir depuis quelques mois, notamment en ce qui concerne le prix du gaz et de l’électricité. Résultat, un premier index a été déclenché au mois de mars. Ce mécanisme permet d’imposer une augmentation automatique des salaires lorsque l’indice des prix à la consommation augmente d’un certain pourcentage.

Problème : l’inflation s’annonce encore en hausse pour les prochains mois (5,1 % en moyenne en 2022, 1,4 % en 2023) et, si l’on se réfère à la règle, une deuxième indexation devrait donc être déclenchée au mois d’août, suivie peut-être d’une troisième en 2023…

Cette situation pèse toutefois beaucoup sur les entreprises, qui doivent assumer cette hausse de la masse salariale et la répercutent bien souvent sur leurs prix. Ce qui ne fait que nourrir l’inflation, formant un cercle vicieux.

Qui aura droit au crédit d’impôt énergie ?

Pour éviter d’envenimer la situation économique, le gouvernement, en accord avec les partenaires sociaux, a donc décidé de reporter le prochain index. Toutefois, pour offrir un soutien aux citoyens qui subissent de plein fouet l’augmentation de leur facture d’énergie, il a introduit un crédit d’impôt énergie.

Ce dispositif entrera en vigueur au mois d’août 2022 – c’est-à-dire au moment où devait être déclenché l’index – et se prolongera jusqu’au mois de mars 2023. Il concerne tant les résidents que les travailleurs frontaliers, pour peu qu’ils ne gagnent pas plus de 100.000 euros brut par an. Il sera également attribué :

  • aux retraités ;
  • aux bénéficiaires du Revenu d’inclusion sociale (Revis) ;
  • aux bénéficiaires du Revenu pour personnes gravement handicapées (RPGH).

Quel sera le montant de ce crédit d’impôt énergie ?

Le montant du crédit d’impôt énergie dépend des revenus de chacun.

  • Les personnes gagnant moins de 3.667 euros brut par mois toucheront un crédit d’impôt énergie d’un montant de 84 euros net.
  • Les personnes gagnant entre 3.667 euros brut/mois et 5.667 euros brut/mois devront faire le calcul suivant pour obtenir le montant de leur crédit d’impôt :
    84 – [(votre revenu brut mensuel – 3.667) × (8/2.000)].
  • Les personnes gagnant entre 5.667 euros brut/mois et 8.334 euros brut/mois :
    76 – [(votre revenu brut mensuel – 5.667) × (76/2.667)].
  • Les personnes gagnant plus de 8.334 euros brut/mois n’ont pas droit au crédit d’impôt énergie.

Bon à savoir

Certains se demandent si le crédit d’impôt énergie compense réellement le report de l’index. En réalité, il est généralement plus avantageux que ce que n’aurait été l’index. Une personne gagnant 2.313,37 euros brut par mois, soit 1.960,36 euros net serait par exemple passé, avec un second index, à 2.359,6 euros brut, soit 1.994,02 euros net. Une hausse de 33,66 euros, inférieure aux 84 euros net reçus grâce au crédit d’impôt. Ce n’est qu’à partir de 7.000 euros brut/mois que le crédit d’impôt devient moins avantageux que l’index.

Comment obtenir mon crédit d’impôt énergie ?

Pour obtenir votre crédit d’impôt énergie, vous n’avez aucune démarche particulière à lancer. En effet, le montant qui vous revient sera ajouté automatiquement à votre salaire, dès le mois d’août. Une ligne supplémentaire pour ce crédit d’impôt se retrouvera sur votre fiche de salaire.

Concrètement, votre employeur ajoutera le montant du crédit d’impôt à votre salaire, avant d’être remboursé par le gouvernement. De votre côté, vous ne recevrez qu’un versement : votre salaire majoré du montant du crédit d’impôt énergie.

En résumé
  • Un deuxième index – soit une augmentation automatique des salaires – devait être déclenché au mois d’août au Luxembourg. Le gouvernement a toutefois décidé de le reporter à l’an prochain.
  • Pour compenser cette décision, un crédit d’impôt énergie a été introduit. Il sera activé du mois d’août 2022 au mois de mars 2023.
  • Le montant de ce crédit d’impôt, versé par votre employeur sous la forme d’une majoration de votre salaire, dépend de votre revenu brut mensuel. Il est accessible tant aux résidents qu’aux frontaliers.
  • Aucune démarche spécifique de votre part n’est nécessaire pour y avoir droit. Il sera versé automatiquement si vous y avez droit.

Evaluez cet article.

Your page rank:

Menu