La réglementation européenne et nationale pousse de plus en plus d’automobilistes à opter pour une voiture électrique. Mais quel est le bilan CO2 réel de ce type de véhicule ? Nous faisons le point pour vous !

Le CO2 ou dioxyde de carbone est l’un des principaux gaz à effet de serre émis par l’activité humaine. Ces types de gaz sont responsables du réchauffement climatique que l’on constate depuis plusieurs décennies maintenant. Pour les pouvoirs publics, il est donc primordial de réduire les émissions de CO2, partout dans le monde.

La voiture électrique pour émettre moins de CO2

Le secteur des transports étant responsable, dans l’Union européenne, de près de 30 % de ces émissions, des solutions sont mises au point depuis de nombreuses années pour le rendre plus vert. Parmi elles, la mobilité électrique est particulièrement plébiscitée par les pouvoirs publics, aux niveaux européen et national.

Mais si le véhicule électrique, lorsqu’il fonctionne, n’émet pas de CO2, il ne faut pas perdre de vue que sa fabrication, elle, conduit inévitablement à en produire. En outre, il faut également savoir si l’électricité utilisée pour recharger la voiture est verte, sans quoi le bilan CO2 du véhicule électrique peut rapidement grimper…

Voiture électrique : le coût CO2 lié à la fabrication

Pour dresser un bilan CO2 correct de l’usage d’une voiture électrique, il faut donc commencer par s’intéresser à sa production.

Même si la quantité de CO2 émise pour produire une voiture électrique peut fortement varier en fonction du lieu où elle est produite, on sait que son élément le plus polluant à fabriquer – sa batterie – est quasiment toujours produit en Chine. Il est donc possible de savoir, en moyenne, quel est le « coût CO2 » de la production d’un véhicule électrique standard.

En France, une étude de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), reprise par Le Parisien, a été menée à ce sujet en 2019. Elle chiffre les émissions de CO2 liées à la production du véhicule électrique à :

  • 3,15 tonnes pour la seule batterie ;
  • 6,21 tonnes pour l’ensemble du véhicule.

Par comparaison, notez que seules 3,3 tonnes sont nécessaires pour produire un véhicule thermique.

La voiture électrique n’émet pas de CO2

Cela ne signifie toutefois pas que la voiture électrique émette plus de CO2, sur l’ensemble de son cycle de vie, que la voiture thermique. Au contraire car, à l’usage, elle n’émettra plus aucun gramme de CO2.

La voiture thermique, elle, émettra en moyenne 15,84 tonnes de CO2, auxquels il faut ajouter 2,42 tonnes de CO2 liées à la production du carburant utilisé par ces véhicules, à savoir le diesel ou l’essence. Sur une distance moyenne parcourue de 150.000 km, les rejets de CO2 dans l’atmosphère d’une voiture thermique s’élèveront donc à 18,26 tonnes… pour 0 pour une voiture électrique.

Comment l’électricité est-elle produite ?

Cette analyse doit toutefois être balancée par une variable très importante : l’origine de l’électricité utilisée pour recharger son véhicule électrique.

Dans nos contrées, on trouve en effet de nombreuses sources d’électricité, dont certaines sont malheureusement encore polluantes :

Sources fossiles/polluantes Sources renouvelables
Gaz Énergie éolienne
Pétrole Énergie hydraulique
Charbon Énergie solaire

Certaines organisations se sont déjà penchées sur le problème pour parvenir à une conclusion implacable : même dans le cas où l’électricité consommée est issue en majorité de sources fossiles et, donc, polluantes, les émissions de CO2 des voitures électriques restent très en-dessous de celles des voitures thermiques.

En tant que client particulier auprès d’Enovos, dès le tarif standard, vous bénéficiez toutefois d’une énergie 100 % verte chez vous pour recharger votre véhicule électrique. Il en va de même si vous effectuez une recharge sur une borne Chargy ou SuperChargy, qu’Enovos alimente en énergie : seule de l’électricité verte est fournie à travers ces deux types de bornes. A la maison ou sur une borne publique, choisir Enovos vous permet donc de rouler de façon réellement écologique ! De manière générale, au Luxembourg, la production et l’utilisation d’une voiture électrique sur un cycle de vie complet (200.000 km) émet moins de CO2 que celles d’une véhicule thermique :

  • 70 grammes de CO2/km pour l’électrique ;
  • 163 grammes de CO2/km pour le thermique.

Source : klima-agence.lu

Si vous souhaitez connaître précisément l’empreinte environnementale de votre véhicule, n’hésitez pas à utiliser l’outil en ligne Carboncounter.lu.

En résumé
  • Le transport est responsable de 30 % des émissions de CO2 en Europe.
  • Les règlementations européennes et nationales plébiscitent le véhicule électrique pour réduire ces émissions.
  • Un calcul correct du bilan CO2 de la voiture électrique doit prendre en compte la production du véhicule et l’origine de l’électricité utilisée pour le recharger.
  • Le véhicule électrique émet moins de CO2 que son équivalent thermique
  • Pour avoir le moins d’impact possible sur l’environnement avec votre voiture électrique, choisissez une offre d’électricité 100 % verte !

Evaluez cet article.

Your page rank:

Menu