Vous souhaitez réaliser des économies d’énergie, renforcer votre confort et accroître la valeur de votre bien immobilier ? Vous devez répondre à une obligation réglementaire ? Dans tous les cas, un diagnostic thermique de votre maison vous permettra d’évaluer la performance énergétique de votre logement et d’identifier les travaux à mettre en œuvre pour l’améliorer.

Réaliser un diagnostic thermique : le Conseil en énergie et le passeport énergétique

Qu’est-ce que le conseil en énergie ?

Le conseil en énergie est un diagnostic thermique complet et détaillé de votre maison. Il évalue l’isolation de votre logement, analyse votre installation de chauffage, examine la ventilation et mesure vos consommations d’énergie.

Le conseil en énergie se déroule en plusieurs étapes. Après une visite sur site, le conseiller en énergie établit un rapport détaillé précisant l’état actuel du bâtiment et les possibilités d’assainissement énergétique : travaux d’isolation, mise en place d’une ventilation mécanique contrôlée ou encore recours aux énergies renouvelables.

Ce document vous permet de faire les choix les plus rentables pour la performance énergétique globale de votre maison.

Une fois les travaux décidés, le conseiller en énergie vous aide à analyser les offres des entreprises et à en vérifier la conformité. Il vous accompagne jusque sur le chantier pour vérifier la conformité de la mise en œuvre.

Le conseiller en énergie vous guide également dans vos démarches administratives.

À quoi sert le conseil en énergie ?

Dans une maison ancienne non rénovée, environ 85 % de l’énergie est utilisée pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire. Un assainissement complet permet de réduire cette consommation d’environ 50 à 70 %.

En appliquant les conseils des experts, vous pouvez donc faire de substantielles économies d’énergie, sans parler de la plus-value immobilière de votre maison pour une future revente. Vous gagnez également en confort. Sans l’effet des murs froids et des infiltrations d’air, la température ressentie est bien plus agréable. De quoi être bien chez soi tout au long de l’année !

À noter : Le conseil en énergie est obligatoire pour prétendre au régime d’aides étatiques PRIMe House dans le cadre d’une rénovation énergétique. Il doit être réalisé sur place et faire l’objet d’un rapport, avant l’engagement de tous travaux.

Le conseil en énergie est subventionné par un montant forfaitaire, si au moins une mesure est réalisée au niveau de l’enveloppe du bâtiment :

  • 1 000 € pour une maison unifamiliale ;
  • 1 200 € pour une résidence de deux appartements + 25 € par logement supplémentaire (maximum 1 600 €).

La subvention est réduite de 70 % si les travaux ne portent que sur une installation valorisant les énergies renouvelables.

Qu’est-ce que le passeport énergétique (cpe) ?

Le passeport énergétique, également appelé certificat de performance énergétique (CPE), définit la performance énergétique d’un logement. Il apporte également des conseils pour l’améliorer. Le CPE n’entraîne toutefois aucune obligation de réaliser les travaux suggérés.

Ce label de qualité permet en un coup d’œil d’évaluer la qualité énergétique d’un bâtiment. Les locataires et acheteurs peuvent ainsi facilement comparer des biens immobiliers entre eux.

Le passeport énergétique classe les logements de A (meilleur classement) à I (pire classement) selon plusieurs critères :

  • la classe d’isolation thermique, déterminée en fonction du besoin en chaleur, tient compte de la qualité de l’enveloppe du bâtiment ;
  • la classe de performance énergétique, déterminée en fonction du besoin en énergie primaire, tient compte du besoin en chaleur, des installations techniques et des sources d’énergie utilisées ;
  • la classe de performance environnementale est déterminée en fonction des émissions de CO2.

Dans quels cas, le passeport énergétique est-il obligatoire ?

Le passeport énergétique est une obligation réglementaire dans les cas suivants :

  • Nouvelle construction ;
  • Extension d’un bâtiment existant ;
  • Modification d’un bâtiment existant ayant un impact sur son comportement énergétique ;
  • Changement de propriétaire ou locataire ;
  • Modification d’installations techniques dépassant 1 500 € pour une maison unifamiliale ou 3 000 € pour une maison plurifamiliale.

Le passeport énergétique est valable pendant 10 ans. Son coût est à la charge du propriétaire du logement.

À qui s’adresser pour réaliser un diagnostic thermique ?

Une liste des architectes, ingénieurs-conseils et experts agréés par le Ministère de l’Environnement est à retrouver sur guichet.lu .

Rendez-vous également sur myenergy.lu pour consulter la liste des conseillers myenergy certified. Une véritable assurance qualité pour votre projet !

Parmi ces experts certifiés par myenergy, vous pouvez faire appel à l’energieagence qui propose ses services dans les domaines de l’efficacité énergétique et des sources d’énergies renouvelables.

L’energieagence utilise différentes techniques pour le diagnostic thermique de votre maison :

  • la thermographie visualise les pertes calorifiques de votre logement par une technique infrarouge ;
  • le test Blower-Door mesure l’étanchéité à l’air d’un bâtiment ;
  • le calcul des ponts thermiques met en évidence les points faibles dans l’isolation de votre maison.

Sources :

  • guichet.lu
  • myenergy.lu
  • energieagence.lu
Le passeport énergétique est une obligation réglementaire dans les cas suivants :
  • Nouvelle construction ;
  • Extension d’un bâtiment existant ;
  • Modification d’un bâtiment existant ayant un impact sur son comportement énergétique ;
  • Changement de propriétaire ou locataire ;
  • Modification d’installations techniques dépassant 1 500 € pour une maison unifamiliale ou 3 000 € pour une maison plurifamiliale.

Evaluez cet article.

Your page rank:

Menu