Vous grelottez en hiver dans votre habitation ? Votre facture de chauffage est trop salée ? Il est peut-être grand temps pour vous de changer de système de chauffage et de choisir la pompe à chaleur. Laissez-nous vous guider…

Quels sont les avantages de la pompe à chaleur ?

Choisir une pompe à chaleur à la place de votre système actuel, c’est bénéficier de multiples avantages.

  • Vous ne devez pas remplacer votre système de chauffage La pompe à chaleur vient simplement s’y greffer. Dans le cas où celle-ci est toujours en ordre, vous pouvez garder votre chaudière actuelle afin de compléter l’action de la pompe à chaleur.
  • Vous vous chauffez de manière propre et écologique. En n’utilisant pas d’énergie fossile pour fonctionner, la pompe à chaleur vous permet de réduire votre impact environnemental.
  • Vous réalisez d’importantes économies sur votre facture de chauffage, pouvant aller jusqu’à 76 %.
  • L’entretien de la pompe à chaleur est moins onéreux et plus simple que celui d’un autre système de chauffage.
  • Aucun combustible ne doit être stocké, contrairement au chauffage au fioul ou au bois.
  • Deux en un : certains modèles de pompes à chaleur peuvent être convertis en climatiseur lors de périodes de chaleur. Pratique, non ?

Quelle pompe à chaleur choisir ?

Il existe trois grands types de pompes à chaleur, répondant à des besoins et installations précis. Chaque type de pompe à chaleur présente ses avantages et ses inconvénients. À vous donc d’opter pour celle qui est la mieux adaptée à votre logement et à vos souhaits.

La pompe à chaleur air-eau est le plus souvent utilisée car elle est facile à mettre en place. Son fonctionnement est très simple : elle extrait les calories que l’on retrouve dans l’air et les transforme en chaleur. Celle-ci va alors chauffer l’eau du circuit de chauffage qui diffuse à son tour la chaleur dans votre logement à travers les radiateurs ou le plancher. La pompe à chaleur air-eau peut également assurer la production d’eau chaude sanitaire. Dans ce cas, on l’appelle pompe à chaleur double service.

La pompe à chaleur géothermique fonctionne de la même façon, sauf qu’elle puise l’énergie naturellement présente dans le sol, et non dans l’air. L’installation de ce type de pompe à chaleur est néanmoins plus complexe.

Enfin, les pompes à chaleur air-air utilisent, comme la pompe à chaleur air-eau, l’énergie présente dans l’air extérieur. Elles produisent ensuite non pas de l’eau chaude mais de l’air chaud. Cet air chaud chauffe l’air du logement par le biais d’un ou plusieurs ventilo-convecteurs. La pompe à chaleur air-air exige donc l’installation d’un réseau de gaines de soufflage de l’air, dans les faux-plafonds ou les combles par exemple, ce qui n’est pas toujours évident. En outre, ce type de pompe à chaleur ne permet pas de produire de l’eau chaude sanitaire.

Le saviez-vous ?

Parce qu’elles puisent leur énergie dans l’air, les pompes à chaleur air-air et air-eau peuvent ne pas être suffisamment performantes lors des hivers rigoureux que nous connaissons certaines années au Luxembourg. Pour que votre logement soit toujours confortable, il est recommandé de disposer d’un chauffage d’appoint.

La pompe à chaleur consomme-t-elle beaucoup ?

La pompe à chaleur fonctionne grâce à l’électricité. Mais rassurez-vous, elle n’est absolument pas gourmande en énergie ! Au contraire, elle permet de produire beaucoup de chaleur, comparativement à un radiateur électrique par exemple.

Il existe ce que l’on appelle des « coefficients de performance » (COP) qui indiquent l’efficacité d’une pompe à chaleur. Un COP de 3 signifie par exemple que la pompe à chaleur produit 3 kWh de chaleur pour 1 kWh d’électricité consommée. N’hésitez pas à vous référez à ce coefficient pour choisir votre pompe à chaleur.

La pompe à chaleur : pour qui ?

Deux conditions doivent être respectées pour installer une pompe à chaleur chez vous. Premièrement, vous devez disposer d’un espace extérieur – un balcon ou un jardin par exemple – pour pouvoir y placer la pompe à chaleur. Deuxièmement, vous devez avoir un chauffage central (dans le cas où vous optez pour une pompe à chaleur air-eau ou géothermique).

Quel que soit votre lieu de résidence et votre type de logement, vous êtes éligible à l’installation d’une pompe à chaleur. Si vous vivez en appartement, il vous faudra cependant obtenir l’accord des copropriétaires et de la commune au préalable.

Combien coûte une pompe à chaleur ?

Vous pensiez avoir mis le doigt sur la question qui fâche ? Il n’en est rien !

La pompe à chaleur la plus fréquemment installée (air-eau) est disponible en moyenne au prix de 20.000 €. Mais vous pouvez bénéficier de subventions de la part du gouvernement via les aides PrimeHouse et de la part d’Enovos, grâce au programme enoprimes et au fonds nova naturstroum. De plus, ces primes sont cumulables.

Voici un exemple de projet (tenant compte des montants des primes en vigueur au 23/03/2021 et susceptibles d’évoluer au fil du temps) :

Si vous investissez 25.000 € dans votre pompe à chaleur, vous toucherez 2.500 € d’enoprimes, 500 € du fonds nova naturstroum et 2.500 € de primes gouvernementales PRIMe House. Au total, vous bénéficierez de 5.500 € de primes. Reste donc à votre charge 19.500 €. Sachant qu’une pompe à chaleur vous permet d’économiser 65 MWh par an, soit 3.800 € annuels, le retour sur investissement est de précisément 5,13 ans, autrement dit un peu plus de 5 ans.

Découvrez si votre projet est éligible aux enoprimes.

En résumé
  • La pompe à chaleur vous permet de vous chauffer de manière écologique et économique.
  • Il existe 3 types de pompes à chaleur : la version air-eau est la plus utilisée.
  • La pompe à chaleur n’est pas gourmande en électricité.
  • Vous pouvez bénéficier de subventions et primes pour financer l’achat et l’installation de votre pompe à chaleur.

Evaluez cet article.

Pourquoi choisir la pompe à chaleur comme système de chauffage ?
4.33 1 5 3

Your page rank:

Menu