Le prix du gaz naturel est en forte hausse sur les marchés euroéens et asiatiques. A quoi cette hausse est-elle liée et quels seront les impacts pour les consommateurs au Luxembourg ?  

Les prix sur les marchés de gros

Depuis quelques mois, le prix du gaz naturel s’envole sur les marchés de gros. Cette impressionnante hausse du prix du gaz naturel a commencé au cours de l’été dernier. Au cours du 4ème trimestre 2021, le prix pour le premier trimestre 2022 a grimpé jusqu’à 180 euros par mégawattheure (MWh) ! Le prix pour une fourniture en février évolue actuellement autour de 80 euros, ce qui reste très élevé au regard des prix connus dans le passé. À titre de comparaison, en début d’année 2021, le cours européen de référence pour une fourniture en février tournait autour de 20 euros.

Les raisons de cette hausse du prix du gaz

Il y a plusieurs facteurs qui, parce qu’ils sont combinés en ce moment, expliquent cette hausse du prix du gaz naturel. De manière générale, c’est la règle bien connue de l’offre et de la demande qui joue : la hausse des besoins en gaz en Europe et surtout en Asie à cause de la reprise économique après les ralentissements dus au COVID19 a fait augmenter les prix.

Le gaz naturel est un produit saisonnier. En Europe, chaque année, la demande est plus importante en hiver, tout simplement à cause les besoins en chauffage à cette période de l’année sur notre continent. Habituellement, des réserves de gaz sont constitutées dès le début du printemps pour pouvoir répondre à cette plus forte demande en hiver. L‘hiver 2020-2021 a cependant été très long et du gaz de chauffage a été consommé jusqu’à la fin du mois de mai. Les stocks de gaz étaient donc en-dessous de leur niveau habituel au début de l’hiver..

Parallèlement, l’Europe est confrontée à une offre relativement faible pour le moment. Une partie du gaz naturel consommé ici, qui provient des pays scandinaves, des Pays-Bas ou encore de Russie, est acheminée par gazoducs. Une autre partie, le gaz naturel liquifié (LNG), est quant à elle acheminée par bateau. Mais les pays asiatiques ont aujourd’hui des besoins inédits en gaz pour assurer leur relance économique après des mois de ralentissement. Résultat : Au cours des derniers mois les bateaux LNG approvisionnaient en priorité l’Asie où les prix étaient encore plus élevés qu’en Europe.

L’impact pour les consommateurs luxembourgeois

Une hausse du tarif du gaz pour le consommateur est malheureusement inévitable, mais celle-ci est moins importante que l’augmentation des prix de gros. En règle générale, les fournisseurs d’énergie gèrent leurs achats d’une façon structurée sur une période prolongée et n’achètent pas tout leur gaz à un seul et même moment. Les achats sont étalés dans le temps. Une partie est aquise à l’avance, pour un trimestre, parfois une année, tandis qu’une autre est achetée à court terme. Cet achat structuré contribue atténuer l’évolution du prix pour le consommateur.

Chez Enovos, les clients en gaz naturel règlent leur consommation par acomptes mensuels sur base d’une estimation annuelle. Lors du décompte, la consommation réelle est comparée avec l’estimation et le client doit alors soit être remboursé, ou régler la différence de prix. Ce système permet de lisser les prix sur l’année. Avec une solution de facturation directe, les consommateurs ne payeraient que très peu en été, mais beaucoup en hiver.

Avec la flambée des prix, Enovos s’est vue contrainte d’adapter le montant des acomptes de ses clients. En effet, les prix sur le marché ont tellement augmenté que les montants des acomptes ne correspondent absolument plus au prix actuels. Les acomptes mensuels ont donc dû être augmentés. Selon les cas de figure, ceci peut représenter un montant plutôt conséquent.

En résumé
  • Le prix du gaz naturel sur le marché du gros est en forte hausse ces dernières semaines.
  • Plusieurs facteurs, combinés, expliquent cette augmentation.
  • De manière générale, la hausse de la demande en Europe et surtout en Asie ont fait flamber les prix.
  • Heureusement, l’impact sur la facture de gaz naturel des ménages luxembourgeois devrait être limité.
  • La croissance des prix ne devrait pas non plus se maintenir à moyen terme.

Evaluez cet article.

Your page rank:

Menu