Le Luxembourg, des initiatives en matière de CO2

  1. Accueil
  2. energy in Luxembourg
  3. Le Luxembourg, des initiatives en matière de CO2

Un appel alarmant a été lancé par les experts climat de l’ONU pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. Cette alerte a engendré une mobilisation de la jeunesse à travers le monde entier, avec la revendication d’une politique climatique plus ambitieuse.

Le ministre de l’Energie luxembourgeois, Claude Turmes désire agir rapidement en réduisant les émissions de gaz à effet de serre de 50% à 55% d’ici 2030. De plus, il souhaite promouvoir les sources d’énergies renouvelables, améliorer l’efficacité énergétique et ainsi, instaurer sur tout le territoire, 100% d’énergie renouvelable et zéro émission de CO2 d’ici 2050.

  • Le total des émissions de gaz à effet de serre sur le territoire en 2016 : 10 millions de tonnes de CO2, soit -18% depuis 2010[1].

Une nouvelle mobilité

Le gouvernement souhaite renforcer l’utilisation des transports en commun en instaurant la gratuité de tous les transports d’ici mars 2020. De plus, il favorise davantage l’électromobilité en accordant des aides financières pour tous les véhicules à zéro ou faibles émissions de CO2. Ces aides sont versées sous forme de primes pour l’achat de véhicules neufs. Pour valoriser le vélo, une prime a également été établie pour l’achat d’un vélo ou pedelec25 (vélo électrique avec assistance) neuf.

Des mesures ambitieuses

Le Luxembourg doit devenir plus efficace dans tous les domaines : l’industrie, le bâtiment et surtout, les transports.

Le secteur des transports routiers émet 2/3 des émissions de gaz à effet de serre, il est nécessaire de réduire la vente des carburants routiers et d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments. Le régime d’aides financières pour la rénovation des habitats sera élargi pour aider les citoyens à participer activement à la transition énergétique.

La protection du climat est le domaine le plus important et le plus grand défi du XXIème siècle. Une hausse de la production des énergies renouvelables est envisagée et il faut se préparer dès maintenant à un avenir sans énergies fossiles. La population est également appelée à participer à la protection du climat ; des concertations publiques seront organisées, notamment dans les écoles, pour sensibiliser et dialoguer avec les membres du gouvernement au sujet du réchauffement climatique et des mesures à adopter.

[1] Selon STATEC, Institut national de la statistique et des études économiques du Grand-Duché de Luxembourg.

Evaluez cet article.

Menu